Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Sécheresse et prélèvements

Grüene, période de sécheresse, été 2003

Agrandir l'image Grüene, période de sécheresse, été 2003

Lorsque l’on opère des prélèvements dans les eaux superficielles en période de sécheresse, en particulier pour l’irrigation de surfaces agricoles, il arrive souvent qu’il n'y reste pas suffisamment d’eau. Il est pourtant nécessaire de veiller à un certain débit résiduel pour garantir les fonctions naturelles des eaux. Les dispositions de la concession concernant le débit résiduel doivent donc impérativement être respectées. La sécheresse ne sévit pas seulement l’été. En hiver aussi, le niveau des eaux est parfois bas. Ce phénomène peut par exemple conduire à des restrictions en matière d’enneigement technique.

Prélèvements dans les eaux superficielles en cas de sécheresse

Les communes sont habilitées à octroyer des autorisations pour des prélèvements temporaires dans certaines eaux superficielles (ruisseaux, rivières, lacs) à l’aide d’installations mobiles.

La carte Prélèvements d’eau temporaires dans les cours d’eau superficiels indique les cours d’eau dans lesquels les prélèvements temporaires avec des pompes mobiles sont en principe possibles.

Vous trouverez ci-dessous les informations et les documents relatifs aux autorisations.

Le canton de Berne équipe ces cours d’eau d’un système de jauge de débit de dotation qui indique aux usagers s’il est possible de prélever de l’eau et assure donc le respect des débits résiduels.
La liste des jauges indique également leur emplacement et le débit de dotation.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.bve.be.ch/bve/fr/index/wasser/wasser/wassernutzung/Trockenheit.html