Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Elimination du bois flottant sur les lacs

Lors de fortes intempéries, de grandes quantités de bois flottant peuvent être déversées par les affluents dans les lacs. Or le bois flottant dans les rivières et les lacs peut présenter un risque pour les installations, les bateaux et les roselières, sans compter qu’il peut entraver l'écoulement des eaux au niveau des ponts, des installations de régulation et des centrales hydroélectriques.

A l’aide de barrages, la police des lacs collecte le bois flottant à l’entrée du lac et évite ainsi sa propagation. Delta de la Kander, août 2005.

Agrandir l'image A l’aide de barrages, la police des lacs collecte le bois flottant à l’entrée du lac et évite ainsi sa propagation. Delta de la Kander, août 2005.

Principes de l’élimination

Il incombe au canton de prévenir toute obturation en amont des ouvrages de régulation cantonaux ainsi que de retirer les grandes quantités de bois flottant des trois grands lacs si ces opérations s’imposent pour garantir la protection contre les crues, assurer la navigabilité concessionnée des voies d’eau ou protéger les roselières. Le canton n’élimine le bois flottant sur les lacs qu’en cas d’événements majeurs, lorsque les affluents charrient une grande quantité de bois (comme de nombreux troncs d’arbres). S’il s’agit d’une faible quantité de bois qui ne présente pas de risque notable, le bois flottant est laissé à la nature.

Compétences

  • La Police cantonale (police des lacs) est compétente pour l’utilisation de barrages de collecte du bois flottant sur les lacs de Brienz, de Thoune et de Bienne.
  • L’Office des eaux et des déchets est compétent pour l’enlèvement et la valorisation du bois retenu dans les barrages de collecte du bois flottant.
  • L’Office des eaux et des déchets est compétent pour l’élimination du bois flottant (dans les eaux) des zones riveraines, pour autant que ce bois flottant présente un risque pour les roselières ou la navigabilité concessionnée des voies d’eau.
  • Les exploitants portuaires sont compétents pour le repêchage et l’élimination du bois flottant dans les ports.
  • L’Office de l’agriculture et de la nature est compétent pour le repêchage et l’élimination du bois flottant échoué dans les réserves naturelles.
  • Les propriétaires des immeubles riverains ou les titulaires des droits de superficie sont compétents pour le repêchage et l’élimination du bois flottant échoué sur les autres rives.
  • Les compétences sont réglées à l’article 6, alinéa 4 de la loi du 14 février 1989 sur l’entretien et sur l’aménagement des eaux (LAE ; RSB 751.11).

Interlocuteur

Melchior Dodel
Courriel
Tél. +41 31 633 38 34

Pour en savoir plus


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.bve.be.ch/bve/fr/index/wasser/wasser/gewaesserregulierung/schwemmholz-auf-seen.html