Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Regard

Les PFP3 dans des revêtements non stables doivent de manière générale être protégés par un regard.

Le regard doit affleurer la surface du revêtement.

Le repère de PFP3 doit être implanté suffisamment en profondeur pour que le couvercle du regard, même s'il s'enfonce de quelques centimètres, ne puisse pas entrer en contact avec le point.

Regard et PFP3 ne doivent pas être solidaires.

L'écoulement de l'eau au niveau du regard doit être assuré, par exemple au moyen

  • d'un tuyau en plastique, celui-ci devant être surélevé de quelques cm par rapport au béton (ou gravier) au risque d'être rapidement obstrué par du sable.

Rhabillage du revêtement

  • Si possible, utiliser un enrobé à chaud.
  • Si un enrobé à froid est utilisé, celui-ci doit contenir un liant à haute plasticité (p. ex. Durep®).
  • Poser le revêtement en couches minces de 2 à 3 cm et bien compacter après chaque couche.
  • Le revêtement de réparation doit présenter une épaisseur identique à celle du revêtement existant (mais 5 cm au minimum).

Exemple

Regard avec fer d'armature

Agrandir l'image Regard avec fer d'armature

Pour permettre l'utilisation de regards de petites dimensions pour les PFP3 avec regard, il convient en général d'utiliser les supports suivants pour la matérialisation:

  • fer d'armature scellé dans le béton (signe = tuyau)
  • tuyau avec cheville scellé dans le béton (signe = cheville)

C'est pourquoi les bornes ou bornes artificielles ne doivent plus être utilisées pour la matérialisation des PFP3 avec regard.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.bve.be.ch/bve/fr/index/vermessung/Handbuch_DM_01_AV/fixpunkte/kennzeichnung_vonfixpunkten/anbringen_der_kennzeichnung/schacht.html