Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




A pied

Se déplacer à pied est la forme de mobilité originelle. La marche permet d’évoluer sans souci dans le respect de l’environnement, de rester en forme et d’avancer étonnamment vite. En outre, les chemins pédestres peuvent être reliés et combinés à d’autres moyens de transport. Selon le motif, on distingue :

  • le trafic piétonnier : déplacements effectués dans le cadre de la vie quotidienne pour aller par exemple au travail, à l’école, faire ses courses, ou dans le cadre des loisirs (visites, cinéma, piscine, etc.)
  • la randonnée pédestre : déplacements dont l’objectif principal est la marche et la découverte
     

Importance de la mobilité piétonne

Le canton de Berne considère la mobilité piétonne comme un des éléments essentiels de la desserte fine en matière de transport des personnes. Il s’emploie donc à mettre en place un réseau de chemins pour piétons attrayant. Une attention particulière est accordée à la sécurité sur les trajets scolaires. Le trafic piétonnier est en premier lieu une tâche des communes. Celles-ci fixent le réseau des chemins pour piétons dans leur plan directeur ou leur plan d’affectation (ordonnance sur les routes, art. 27, al. 1). Elles édictent les plans nécessaires au plus tard lors de la prochaine révision ordinaire de leur aménagement local (ordonnance sur les routes, art. 61, al. 2). L'Office des ponts et chaussées conseille les communes et est responsable du trafic piétonnier concernant des routes cantonales.

 

 

 

Randonnée pédestre

Le réseau suisse des chemins de randonnée pédestre jouit d'une excellente renommée au-delà des frontières du pays. Il apporte une contribution importante à la promotion de la mobilité douce et favorise ainsi la pratique d'une activité physique saine et respectueuse de l'environnement au sein d'une large part de la population.
Le canton de Berne définit les itinéraires principaux et les itinéraires complémentaires dans le plan sectoriel du réseau des itinéraires de randonnée pédestre, assure en collaboration avec les Chemins pédestres bernois la signalisation des quelque 10 000 kilomètres du réseau, et subventionne la construction et l’aménagement d’itinéraires principaux de randonnée pédestre. 

Les demandes d’aide financière doivent être adressées à l’arrondissement d’ingénieur en chef compétent.

Le «service de coordination pour les randonneurs et les vététistes» mandaté par l'Office des ponts et chaussées soutient les organes compétents dans la planification des nouveaux itinéraires de VTT et dans la recherche de solutions pour éviter les lieux de conflits sur les chemins de randonnée.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.bve.be.ch/bve/fr/index/mobilitaet/mobilitaet_verkehr/langsamverkehr/fuss-_und_uferwege.html