Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Retour à l'aperçu des communiqués actuels

Le canton de Berne soutient l’initiative « Work smart » Flexibilité au travail : motiver le personnel et désengorger les transports publics et les routes

9 juin 2015 – Communiqué de presse

Le Conseil-exécutif du canton de Berne est partisan de l’initiative « Work smart ». En sa qualité de responsable du personnel cantonal, la conseillère d’Etat Beatrice Simon a donc signé, mardi (9 juin), au nom du Conseil-exécutif, la charte relative à l’organisation de modes de travail flexibles et indépendants du lieu. Le canton s’engage ainsi à proposer à ses agents des conditions leur permettant d’aménager eux-mêmes leur travail. Travail à domicile et horaires souples, éléments auxquels tend l’initiative « Work smart », permettront de faire les trajets entre domicile et lieu de travail en dehors des heures de pointe. Comme le souligne la conseillère d’Etat bernoise Barbara Egger-Jenzer, directrice des travaux publics, des transports et de l’énergie, cela permettra de réduire la surcharge du trafic aux heures de pointe, tout en préservant les finances publiques.

Les directeurs de sept grandes entreprises ont signé, mardi (9 juin), la charte de l’initiative « Work smart ». Le Conseil-exécutif bernois soutient la démarche matérialisée par cette charte et aspire ainsi à créer les conditions qui permettront aux employés d’aménager eux-mêmes leur temps de travail et de concilier ainsi leur métier avec leurs intérêts extraprofessionnels.

Etant donné que l’initiative « Work smart » et le canton convergent vers les mêmes objectifs, la directrice des finances Beatrice Simon, en sa qualité de membre du gouvernement exerçant la responsabilité du personnel, a également signé cette charte au nom de l’exécutif cantonal. En effet, la législation sur le personnel définit la conciliation entre travail et intérêts extraprofessionnels comme un objectif majeur. Avec son modèle flexible d’aménagement du temps de travail et les possibilités de travail à temps partiel et de télétravail qu’il propose, le canton donne d’ores et déjà à ses agents une grande flexibilité dans l’organisation de leur temps de travail dans beaucoup de champs d’activité. La signature de la charte « Work smart » favorisera en outre l’échange d’expériences avec d’autres employeurs et lui donnera accès aux études réalisées dans ce domaine.

Davantage de places dans les transports

La participation du canton de Berne à l’initiative « Work smart » n’aura pas que des retombées sur la politique du personnel. Elle impactera également grandement la politique des transports. En effet, les transports publics et les routes sont surchargés aux heures de pointe du matin et du soir notamment. Les infrastructures et l’offre de transport doivent être adaptées à ces périodes d’affluence, ce qui entraîne des coûts élevés. Une meilleure répartition des déplacements sur la journée nivellera la fréquentation des routes et des transports publics, réduira les embouteillages, décongestionnera les trains, bus et trams bondés et, du même coup, permettra de faire des économies sur l’infrastructure et l’offre de transport.

Le travail à domicile et la flexibilisation des horaires auxquels tend « Work smart » créeront les conditions dont les employés ont besoin pour pouvoir éviter les transports pendant les heures de pointe. Après l’analyse que la conseillère d’Etat Barbara Egger-Jenzer a récemment présentée concernant le recul de la première heure de cours à l’école (à 9h00 au lieu de 8h00), le canton de Berne, en participant à « Work smart », renforce encore son rôle de pionnier dans la recherche de solutions innovantes pour niveler la fréquentation des routes et des transports publics.

Retour à l'aperçu des communiqués actuels


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.bve.be.ch/bve/fr/index/mobilitaet/mobilitaet_verkehr/aktuell.html