Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Brienz à l’abri des crues du Milibach

Au printemps 2019, la corporation de digues de Brienz a achevé les travaux de protection contre les crues du Milibach. La partie du village autrefois menacée est désormais protégée de manière efficace et le risque nettement atténué.


Le 24 juillet 2014, de fortes pluies se sont abattues sur la région de Brienz. Le Milibach est sorti de son lit, causant de graves dommages matériels en bordure ouest du village. «La carte des dangers a confirmé le déficit de protection: plusieurs objets étaient situés dans la zone bleue, quelques-uns dans la rouge», se souvient Oliver Hitz, chef de projet à l’OPC. Une partie non négligeable du secteur se trouvait même au-dessus de la valeur indicative prescrite par la stratégie cantonale de gestion des risques.

Rappel des événements

A Brienz, c’est entre 6 et 9 heures que les pluies du 24 juillet 2014 ont été les plus abondantes. Au même moment, 36 mm d’eau étaient relevés sur le Rothorn de Brienz. Dans le village, les précipitations ont atteint 27 mm en 3 heures. «Selon les estimations, le débit du Milibach a avoisiné 20 m3/s, ce qui, d’après la carte des dangers, peut se produire environ tous les 30 ans », explique Oliver Hitz.

Il a fallu évacuer quatre bâtiments, mais personne n’a été blessé. Charriant beaucoup de matériaux solides, le cours d’eau est sorti de son lit et a dévasté le Sagigässli, la ruelle qui longe la berge gauche. Des alluvions se sont aussi déposées sur la rive droite, occupée par des jardins familiaux, et sur la route cantonale. Deux bâtiments situés près de l’embouchure dans le lac de Brienz ont subi des dégâts considérables. «Le soir, le calme était rétabli et les habitants ont pu rentrer chez eux», raconte Oliver Hitz.

Le 24 juillet 2014, Brienz a subi les dernières crues extrêmes du Milibach.

Agrandir l'image Le 24 juillet 2014, Brienz a subi les dernières crues extrêmes du Milibach.

Les différentes options étudiées

Cet événement a incité la corporation de digues de Brienz à envisager des mesures de protection contre les crues. Selon Oliver Hitz, le but était à la fois de réduire les risques pour la population et de minimiser les futurs dommages matériels, notamment grâce à des travaux de construction. «Nous avons d’abord étudié trois options: dériver l’eau, la canaliser ou la retenir», rapporte le spécialiste. Comme l’espace à disposition était insuffisant pour les deux premières, c’est la troisième qui a été retenue.

Pendant et après les travaux de construction à Brienz.

Agrandir l'image Pendant et après les travaux de construction à Brienz.

Une bonne solution: le dépotoir à alluvions

La pièce maîtresse de la construction, aujourd’hui terminée, est un dépotoir à alluvions situé en amont du village, au début du cours d’eau aménagé artificiellement. Offrant un volume de rétention de 12 000 mètres cubes, il est constitué d’un barrage de rétention de 10 mètres de haut et d’environ 40 mètres de long. Les berges ont également été rehaussées entre le dépotoir et l’embouchure, alors que les deux ponts sur la voie ferrée et la route cantonale ont été munis de carénages destinés à augmenter sensiblement la capacité d’écoulement. «Grâce à ces mesures, les habitations situées dans la zone de danger du Milibach sont à l’abri des crues trentennales et même centennales», déclare Oliver Hitz. Quelques propriétés resteront menacées en cas d’événements survenant tous les 300 ans environ. La commune de Brienz a fait adapter la carte des dangers en conséquence.

Rétention des crues assurée par un dépotoir à alluvions en amont du village.

Agrandir l'image Rétention des crues assurée par un dépotoir à alluvions en amont du village.

Coût total: 4,6 millions de francs
Début des travaux: mai 2017
Fin des travaux: printemps 2019


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.bve.be.ch/bve/fr/index/direktion/organisation/tba/TBA_update/TBA-Newsletter-September-2020/hochwasserschutz-brienz-milibach.html