Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Promouvoir les matériaux recyclés dans la construction des routes

La préservation des ressources naturelles est au centre des préoccupations de la politique bernoise en matière de gestion des déchets. L’utilisation de matières premières primaires pour la construction n’est pas toujours indispensable. L’OPC promeut depuis un certain temps déjà l’utilisation de matériaux recyclés, notamment pour les couches de revêtement routier. L’objectif est d’augmenter le taux de recyclage des matériaux de construction.

 

La recherche de sites d’extraction de sable ou de gravier s’avère de plus en plus difficile. Ce secteur doit en effet tenir compte d’intérêts de protection et d’exploitation qui limitent les possibilités. Il en va de même pour les décharges dans le canton de Berne. Leurs capacités étant limitées, elles ne doivent pas être remplies avec des déchets de chantier minéraux valorisables. C’est la raison pour laquelle l’OPC promeut une utilisation rationnelle des matériaux de construction minéraux recyclés. Cet objectif fait partie intégrante du plan sectoriel en matière d’extraction de matériaux, de décharges et de transport EDT et du plan sectoriel déchets du canton de Berne. «L’utilisation accrue de matériaux recyclés dans le génie civil et la construction routière pour préserver les ressources naturelles est à l’ordre du jour pour tous les maîtres d’ouvrage publics», souligne Stefan Studer, chef de l’OPC.
(cf. «Matériaux de construction recyclés: un potentiel à exploiter» - OPC update de mars 2016)

 
 
Entreposage intermédiaire et retraitement de l’asphalte à Niederwangen

Agrandir l'image Entreposage intermédiaire et retraitement de l’asphalte à Niederwangen

Préserver les ressources naturelles: granulat bitumineux concassé prêt à être revalorisé

Agrandir l'image Préserver les ressources naturelles: granulat bitumineux concassé prêt à être revalorisé

Utilisation optimale des matériaux de construction recyclés

En Suisse, le volume des déchets de chantier est estimé à 14 millions de tonnes. L’ensemble du secteur de la construction se doit de développer des matériaux et des éléments de construction facilement recyclables pouvant être utilisés plusieurs fois. L’OPC table sur les matériaux de construction minéraux recyclés pour le génie civil et la construction des routes.

La brochure contenant des recommandations d’utilisation de matériaux de construction minéraux recyclés pour les cantons de Berne et de Soleure propose aux acteurs du secteur une bonne vue d’ensemble des types de matériaux de récupération et de leur utilisation. Elle a été élaborée par la Direction des travaux publics et des transports du canton de Berne (DTT, anciennement TTE), le Département de la construction et de la justice du canton de Soleure (DCJ), l’Association cantonale bernoise des graviers et du béton (KSE) et le Solothurnischer Verband für Kies, Steine und Erden.

«Pour garantir une utilisation élevée de matériaux recyclés, il est primordial d’en tenir compte dès la planification d’un projet et de le mentionner dans la liste des prestations des dossiers d’appel d’offres», précise Stefan Studer. L’OPC vérifie de manière systématique les détails techniques de construction et spécifie l’utilisation de tels matériaux. Il a en outre informé les bureaux d’ingénieurs mandatés par son office de privilégier dans la mesure du possible les matériaux de récupération.

De grandes quantités de matériaux recyclés pourraient être utilisées, principalement pour les couches de fondation. Ces dernières n’étant remplacées en règle générale que lors de réfections complètes ou d’aménagement de routes, l’OPC voit un potentiel encore plus important dans la réfection des couches supérieures du revêtement routier (couches de base, couches de liaison et couches de roulement). Afin d’augmenter la part des matériaux recyclés pour ces éléments de routes, l’OPC autorise depuis 2019 pour le béton bitumineux une proportion de matériaux recyclés supérieure de 20 % par rapport à la norme. L’entreprise de construction doit garantir la qualité requise et accepter les conditions habituelles. Les expériences faites avec les matériaux de construction recyclés sont positives: «Utilisés correctement, ces matériaux de récupération garantissent des ouvrages de qualité», affirme Stefan Studer. De plus, il semblerait qu’ils ne sont pas plus chers que les matériaux primaires.

Les matériaux recyclés ne sont pas utilisables dans tous les domaines. «Pour la construction d’ouvrages complexes tels que les ponts, l’emploi de béton recyclé n’est pas idéal. Les structures porteuses nécessitent une qualité de béton que les matériaux de récupération ne peuvent offrir», explique Stefan Studer. Le béton recyclé en revanche peut être utilisé sans hésiter pour les structures moins exposées et moins complexes, par exemple pour le remblai de murs de soutènement.

Volume de matériaux de construction recyclés dans le canton de Berne en 2018

Matériaux minéraux   en m3  
En traitement:      
  Matériaux bitumineux 226 197  
  Béton de démolition 440 878  
  Tuiles 19 215  
  Matériaux de démolition non triés 40 699  
  Matériaux de démolition de routes non bitumineux 92 480  
En décharge:   322 652  
Total matériaux minéraux   1 142 121  
Dont matériaux recyclés RC    
Granulat bitumineux 175 211  
Granulat de béton 265 986  
Granulat de tuiles 7 896  
Granulat non trié 25 474  
Grave de recyclage A 67 796  
Grave de recyclage B 181 725  
Grave de recyclage P 90 446  
Total matériaux recyclés RC 814 534  

L’indice de valorisation de la totalité des matériaux minéraux était donc d’environ 70 % en moyenne, la part de recyclage étant un peu plus élevée pour les matériaux bitumineux.

Echanger et sensibiliser

Depuis 2015, des représentants des offices concernés de la Direction des travaux publics et des transports, du secteur du gravier, de l’Association cantonale bernoise des entrepreneurs et des associations d’ingénieurs organisent régulièrement une table ronde pour discuter des nouveaux développements et prévisions dans le domaine des matériaux de construction recyclés. «L’idée est de favoriser l’échange d’expériences entre tous les acteurs du secteur de la construction et de discuter de la manière de promouvoir l’utilisation des matériaux recyclés», explique Stefan Studer. Pour l’OPC, il est important de sensibiliser les mandataires à cette thématique. Il a aussi participé dans ce but à des conférences spécialisées organisées par les organisations de la branche pour les communes et les acteurs du secteur de la construction.

Comment le secteur va-t-il évoluer?

Au cours des dernières années, les producteurs de matériaux recyclés ont multiplié leurs efforts et investi dans l’amélioration des techniques et des procédés. Afin de produire des matériaux encore plus performants, il est important que les maîtres d’ouvrage, aussi bien publics que privés, demandent de tels matériaux et les utilisent. Cela entraînera une meilleure qualité de ces matériaux et aussi des prix moins élevés.

Pour garantir des matériaux recyclés valorisables et d’une qualité contrôlée, il est primordial qu’ils fassent l’objet d’un tri dès le processus de démolition. Lors de renouvellements de revêtements, il faut veiller à ce que le fraisage de l’ancien revêtement soit effectué par couches homogènes, un travail qui se fait souvent en plusieurs étapes. Des matériaux de démolition ayant fait l’objet d’un tri soigneux peuvent être intégrés plus facilement dans le processus de production de matériaux recyclés.

Projets cantonaux pour lesquels des matériaux recyclés ont été utilisés

Traversée de Diesse (2015)

Lors de la réfection de la traversée de Diesse, le Service pour le Jura bernois de l’OPC a réutilisé la couche de fondation et le revêtement de l’ancienne route pour la construction de la nouvelle. Les matériaux ont été traités sur place au moyen d’une installation mobile et réutilisés pour la couche de fondation, ce qui a permis d’économiser des transports et de gagner du temps. «La principale difficulté consistait à trouver suffisamment de place pour entreposer provisoirement les matériaux recyclés», indique Cédric Berberat, chef du Service pour le Jura bernois, qui est par ailleurs tout à fait convaincu par cette manière de procéder: «Nous avons déjà appliqué cette méthode à plusieurs reprises, et en avons toujours été satisfaits. Je ne peux que la recommander.»

Emploi: remblai avec des matériaux d’excavation stabilisés
Quantité posée: env. 2011 m3

Réfection de route à Diesse: faire du neuf avec du vieux

Agrandir l'image Réfection de route à Diesse: faire du neuf avec du vieux

A16 Court-Loveresse (2010–2017)

Lors de la construction de l’A16 entre Court et Loveresse, les matériaux de démolition ont été réutilisés comme matériau de comblement sur la totalité du tronçon; un mélange stabilisé de déchets de chantier a en outre été utilisé au lieu de gravier. «A Bévilard, nous avons goudronné un tronçon d’une longueur de 1,3 km et d’une largeur de 3,50 m avec près de 1000 tonnes de granulat bitumineux recyclé», rapporte Cédric Latscha, chef de projet à l’OPC.

Emploi: remblai avec des matériaux d’excavation stabilisés
Quantité posée: env. 210 000 m3
Emploi: granulat bitumineux recyclé au lieu de gravier
Quantité posée: env. 1000 tonnes

Utilisation de granulat de béton au lieu de gravier

Agrandir l'image Utilisation de granulat de béton au lieu de gravier

Pose de sept centimètres d’asphalte recyclé à froid avec un finisseur. Cette couche sera ensuite compactée au rouleau compresseur.

Agrandir l'image Pose de sept centimètres d’asphalte recyclé à froid avec un finisseur. Cette couche sera ensuite compactée au rouleau compresseur.

Contournement de Thoune par le nord (2013–2017)

Le contournement de Thoune par le nord est une nouvelle liaison routière enjambant l’Aar au nord de l’agglomération de Thoune.

«Grâce à l’emploi de matériaux recyclés pour les revêtements, nous avons pu économiser près de 5000 m3 de granulats naturels et 370 tonnes de bitume neuf, quantités qui étaient comprises dans le granulat d’asphalte recyclé», explique Stefan Schöni, chef de projet à l’OPC.

Couches de fondation: 8400 m3 de grave de recyclage
Part de matériaux recyclés: 1000 tonnes pour 17 400 tonnes de couches de roulement
Couches de roulement sans matériaux recyclés: 4500 tonnes

Pour le contournement de Thoune par le nord, ce sont la plupart du temps des graves de recyclage qui ont été utilisées pour les couches de fondation

Agrandir l'image Pour le contournement de Thoune par le nord, ce sont la plupart du temps des graves de recyclage qui ont été utilisées pour les couches de fondation


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.bve.be.ch/bve/fr/index/direktion/organisation/tba/TBA_update/TBA-Newsletter-Juni-2020/recyclingbaustoffe-im-strassenbau-foerdern.html