Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Ancienne Aar: un projet phare achevé

Rectifier et canaliser des cours d’eau, y ajouter du béton et des aménagements artificiels – tout cela appartient désormais au passé. Aujourd’hui, protection contre les crues et revalorisation écologique doivent aller de pair. Le projet de l’ancienne Aar, qui fait partie des premiers en Suisse à mettre systématiquement en œuvre la philosophie qui sous-tend la version révisée de la loi sur la protection des eaux, sera clôturé par des festivités le 22 juin à Dotzigen.

 

Le projet «Protection contre les crues et revitalisation de l’ancienne Aar» est achevé. Le résultat est un ouvrage moderne qui tient compte dans une même mesure des exigences en matière de protection contre les crues et de protection de la nature. Les travaux de finition seront achevés d’ici à fin 2020, puis chacun retrouvera ses compétences: le syndicat d’aménagement des eaux sera à nouveau responsable de l’entretien des aménagements des eaux, le canton de l’entretien de la réserve naturelle le long de l’ancienne Aar.

Le nouveau bras latéral à Schwadernaugrien allie protection contre les crues et nouvel habitat pour les espèces menacées.

Agrandir l'image Le nouveau bras latéral à Schwadernaugrien allie protection contre les crues et nouvel habitat pour les espèces menacées.

Plus d’espace pour le cours d’eau

«C’est comme ici le long de l’ancienne Aar que l’on doit concevoir aujourd’hui la protection contre les crues», admet Jörg Bucher, responsable de l’aménagement des eaux à l’arrondissement d’ingénieur en chef III. «Nous laissons suffisamment d’espace pour les inondations, créons dans le même temps de nouveaux biotopes pour les espèces menacées et protégées et valorisons un lieu de détente prisé.» C’est aussi un projet phare, car de nombreuses mesures ont été entreprises dans une réserve naturelle. Dès l’étude de projet, il a donc été important de coopérer étroitement avec l’ensemble des autorités et services compétents.

Le canton fortement impliqué

«L’Office cantonal des ponts et chaussées est l’autorité de surveillance délivrant les autorisations dans le domaine de l’aménagement des eaux», précise Jörg Bucher. L’obligation d’aménager les eaux incombe aux communes ou – comme dans le cas présent – à un syndicat d’aménagement des eaux, qui regroupe onze communes.»
Compte tenu de l’importance du projet de l’ancienne Aar, le canton a poussé plus loin encore son engagement: «Nous avons surtout exercé nettement plus d’influence pendant la phase de planification que dans un projet ordinaire. Dans le cadre de la réalisation de la galerie d’évacuation des eaux du Lyssbach, il s’est agi de mettre en œuvre aussi vite que possible les mesures de protection contre les crues en aval de Lyss. Une forte implication du canton, ou plus précisément de l’ingénieur hydraulicien, se révélait donc incontournable», souligne Jörg Bucher.

Les communes en aval protégées

Tout a commencé par des inondations à Lyss (2006) et à Dotzigen (2007), lorsque le Lyssbach et le Eichibach sont sortis de leur lit. Par la suite, on a construit la galerie d’évacuation du Lyssbach. Mais pour les communes situées en aval, le risque d’inondation n’était pas encore écarté. Le projet de l’ancienne Aar permet aujourd’hui de combler cette lacune.

De l’importance de l’entretien

La réalisation des travaux ne met pas un point final à la protection contre les crues. Dans les années à venir, il faudra aussi en assurer l’entretien, lequel est du ressort du syndicat d’aménagement des eaux. Celui-ci doit veiller par exemple au fauchage régulier des digues car les racines des arbres qui peuvent se mettre à pousser risque de les endommager. Par ailleurs, les mesures de protection contre les crues ont permis de créer une sorte de couloir inondable (voir illustration). Ce dernier doit rester libre de tout obstacle afin de garantir l’écoulement de l’eau. Si par exemple la végétation devient trop dense dans le bassin de décharge de crues à Grossried, il faut déboiser. Si le bras latéral à Schwadernaugrien fait l’objet d’atterrissements trop importants, il sera probablement nécessaire d’avoir recours au dragage dans quelques années. Seul un entretien ciblé permet de faire en sorte que la protection contre les inondations perdure.

Protection contre les crues, avant - après: en cas d’événement, le projet permet une inondation contrôlée.

Agrandir l'image Protection contre les crues, avant - après: en cas d’événement, le projet permet une inondation contrôlée.

Inauguration le 22 juin 2019

Le syndicat d’aménagement des eaux de l’ancienne Aar qui a assuré la maîtrise d’ouvrage, le canton de Berne et la Confédération, invitent la population à fêter l’achèvement du projet «Protection contre les crues et revitalisation de l’ancienne Aar»: rendez-vous le samedi 22 juin 2019, sur le site de la Scheurenstrasse, à Dotzigen bei Lyss. L’inauguration officielle aura lieu à 11 heures en présence de représentants de la Confédération, du canton et du syndicat d’aménagement des eaux de l’ancienne Aar. Par la suite, des visites guidées le long du bras latéral seront proposées toutes les heures jusqu’à 16 heures. Le site se trouve à dix minutes à pied de la gare de Dotzigen.

Création de nouvelles surfaces: les milieux pionniers permettent à la végétation de se développer de A à Z et doivent être entretenus pour ne pas qu’elle reprenne le dessus.

Agrandir l'image Création de nouvelles surfaces: les milieux pionniers permettent à la végétation de se développer de A à Z et doivent être entretenus pour ne pas qu’elle reprenne le dessus.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.bve.be.ch/bve/fr/index/direktion/organisation/tba/TBA_update/TBA-Newsletter-Juni-2019/alte-aare-ein-vorzeigeprojekt-ist-vollendet.html